Portrait de l'écrivain en animal domestique, Lydie Salvayre

Publié le par Didascalie

lydie.jpgUn roman agréable.
L'histoire d'une écrivain qui se voit confier une tache ardue : celle de suivre au quotidien la vie de Tobold, le roi du hamburger afin d'en écrire la biographie.
Pourquoi elle a accepté de le faire? Elle ne sait pas trop... L'appat du gain peut-être, ou l'attrait de cette société capitalistique.

En tout cas, la voila prise dans un engrenage : écouter ce grand chef d'entreprise au sommet d'une société à envergure internationale.

Et ses idées ne lui plaisent pas du tout, vont à l'encontre de tout ce qu'elle a cru jusqu'à présent et de son quotidient d'artiste.

Entre écrire et commenter, il n'y a qu'un pas. Elle nous livre alors tous les aspects abominables de l'homme - prétentieux, misogyne, paranoïaque, manipulateur.

Tout en exprimant sa révulsion pour Tobold, elle n'en cache pas non plus une certaine fascination pour cet homme qui a connu une enfance difficile comme elle, et qui s'est fait tout seul, comme elle.

Le roman est ainsi entre deux eaux, fascination et dégout en même temps. L'écrivain se dit chaque jour qu'elle ne continuera plus à servir d'animal domestique, en suivant son maître partout, et pourtant elle reste!

Comique, l'auteur exagère les traits beaucoup trop à mon avis, ce qui confère un aspect ridicule à certaines scènes. Pourtant on se lasse par moment de cette inaction, car l'écrivain ne sait jamais vraiment si elle doit continuer ou non à jouer ce rôle d'animal domestique.
De même le style littéraire est libre. Ainsi il apparaît parfois difficile de comprendre qui parle. Une gymnastique d'esprit, je dirai.
Mais un bon style littéraire maîtrisé!

Une histoire comique agréable, à offrir, mais qui n'a pas la prétention du Goncourt malgré tout ce qu'on a pu en dire.

Publié dans Best Seller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article