Préface

Préface

 

Aujourd’hui, il est temps de remettre la lecture au gout du jour. Non que les étudiants et professeurs d’Euromed Marseille ne prennent pas le temps de lire, mais ils ne l’avouent pas, ou dans tous les cas n’en parlent pas. Et c’est bien plus évident chez les étudiants, qui se plaignent de n’avoir jamais le temps pour lire. Toutefois, comme vous pourrez aisément le constater dans l’étude qui suit, nombre d’entre eux ont cité des livres relativement récents, parus cette année. A quoi je réponds, qu’ils lisent effectivement, mais que leur lecture ne leur apparaît pas un loisir utile. Lire ne valide ni un Pro-Act, ni des crédits académiques et n’apporte, à première vue, aucune compétence à défendre lors d’un entretien. Alors à quoi bon ? Très terre-à-terre, les Euromédiens n’en sont pas moins des lecteurs. Bien évidement, en compétition avec un dossier à rendre, un cours à préparer, une étude à poursuivre, un événement à organiser ou un partiel à réviser, le livre ne fait pas le poids, relégué souvent aux dernières lignes de votre liste de « choses à faire ».

D’autant plus, que lorsqu’il a le temps, l’Euromédien se dit : j’aimerai lire, mais je ne sais pas trop quel livre choisir, je n’y connais rien, je ne lis pas souvent et j’aimerais trouver quelque chose qui me corresponde.

 

C’est ainsi que m’est venue l’idée de ce questionnaire. Car quel meilleur moyen y a-t-il pour trouver un livre susceptible de nous plaire que de demander aux personnes avec qui nous travaillons ?

Voici donc Euromed en livre, vos préférences littéraires, pour cette année 2007-2008, car il est évident que poser ces questions l’an prochain apportera des réponses bien différentes. Et oui, même en littérature, nos gouts évoluent…

 

Je tiens à remercier les 22 professeurs et administratifs ainsi que les 150 étudiants qui ont accepté de répondre. Beaucoup ont été surpris du questionnaire, mais ont avoué s’être réjouis de réfléchir sur leur bibliothèque personnelle, ce qui est plutôt inhabituel. Ainsi, si beaucoup d’étudiants se disent « non-littéraires » ou « n’y connaissant rien », seuls deux étudiants ont refusé de répondre aux questionnaires, faute de ne connaître aucun livre susceptibles de répondre aux demandes.

 

Conclusion : les Euromédiens lisent. Mais n’en parlent pas. Pourquoi ? Serait-ce une tare que prendre du temps, mais non le perdre, à savourer un bon livre ? Ou a-t-on peur de paraître fainéant et d’essuyer un reproche : « comment trouves tu le temps pour lire ? Je n’ai jamais le temps pour moi, avec les cours, les projets, les dossiers. » Et le ton qui fait dire « tu n’es donc pas très impliqué dans tes travaux de groupe ou dans ton association ». Que nenni ! Arrêtons là les préjugés, Euromédiens, qui vous dites ouverts d’esprit. Ce n’est qu’une question d’organisation. Quand vous passez deux heures devant la télé, je passe deux heures dans un livre. Bien ou pas bien, ce n’est pas la question, vous faîtes ce qui vous intéresse. Mais il n’est ni plus ni moins divertissant de regarder un film que de lire.

 

Euromed, c’est la diversité. Dans ce questionnaire, vous nous avez servi ! Très peu de réponse commune, mais là encore constatant les livres qui reviennent le plus souvent, et qui ne sont pas, à la surprise générale, Harry Potter ou le Da Vinci Code, il faut avouer que face à ce questionnaire, les participants n’ont pas opté pour la facilité et ont choisi la sincérité.

Non, cette année la palme du livre le plus cité revient à L’Alchimiste, de Paulo Coelho. Comme quoi, Metizo a fait son chemin… En ce qui concerne les styles littéraires, ils sont classés du plus souvent cité au moins souvent cité. Ainsi on constate que le policier fait l’unanimité parmi les professeurs, comme parmi les étudiants.

 

Je tiens enfin à signaler que seulement trois étudiants contre trois professeurs conseillent à leur ennemi un livre qui leur tient à cœur. La deuxième question est très intéressante car elle révèle un état d’esprit particulièrement optimiste de la part des étudiants master, un peu moins chez les premières années. Quant à la dernière, il faut avouer toutes les gentillesses dont sont capables les sondés ! Au moins, voici quelques idées de livre à offrir à votre tante adorée à son prochain anniversaire… (sauf si vous adorez votre tante)

 

Vous trouverez dans une première partie les réponses des professeurs et administratifs. Si ma première idée était de dévoiler le livre de chevet des grandes personnalités d’Euromed Marseille, je me suis ravisée, car informatique et liberté, on ne peut citer sans l’accord des personnes. Rien ne vous empêche, si la curiosité vous prend, de demander directement aux professeurs ou personnalités euromédiennes leurs réponses, ils seront sûrement ravis. Vous trouverez en deuxième partie les livres cités par les étudiants, ceux-ci classés en master et en première année (Bachelor et Cesemed 1). Enfin, en troisième partie vous sont présentés les ouvrages les plus cités parmi la population interrogée. Les livres sont classés par ordre alphabétique de leur auteur.

 

Autre particularité, chaque question n’appelait qu’UN SEUL livre ou type de livre. Les étudiants n’en ont effectivement proposé qu’un par réponse, contrairement aux professeurs qui ont fait parfois deux, voire trois propositions. Je les ai donc toutes traitées en les séparant, utilisant chaque livre comme une réponse à part entière.

 

Certains livres inexistants tels que « les aventures de (tel étudiant) » ou à caractère déplacé n’ont pas été retenus dans le présent ouvrage.

 

En espérant que cette étude pourra vous inciter à vous accorder un petit instant lecture, ou mieux vous aider à choisir le livre de vos prochaines vacances.

 

Je dois remercier la gentillesse des personnes, qui ont acceptés d’écouter, de prendre le temps, de réfléchir et de me rapporter leurs doutes et leur opinion sur certaines de leurs lectures, ce qui me persuade de leur volonté d’en parler librement entre eux.

 

Bonne lecture !

Didascalie, votre cercle littéraire Euromédien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :