Les Chiens de Riga, Henning Mankell

Publié le par Marie-Anne Cloarec

mankell-copie-1.jpg 

Dans une petite ville suédoise, le commissaire Wallander est confronté à un cas singulier : deux hommes sont retrouvés morts, nus et enlacés dans un canot de sauvetage qui dérivait aux abords de la Scannie. L'enquête qui s'en suit paraît difficile pour ces policiers peu habitués à une telle violence, qui voient entrer en scène sans explication le commandant Liepa, policier en provenance de Lettonie, origine suspectée des deux morts.

 

Si les barrières culturelles nous sont bien décrites alors entre ce commandant letton issu de la capitale et la brigade suédoise de la petite ville d'Ystad, elles deviennent formidables lorsque notre commissaire est appelé à Riga, capitale lettone dont il ignore tout, suite à la mort du commandant Liepa assassiné dès son retour de Suède.

 

L'auteur parvient à faire transparaître l'inquiétude de l'étranger face aux habitudes violentes, obscures mais aussi injustes d'un pays déchiré entre indépendantistes et pro-soviétiques. Le style est parfait, humain et réaliste, crédible et incroyable à la fois. Un magnifique voyage à la découverte d'une société lettone sous le regard d'un auteur suédois. Une approche tout aussi passionnante des différences culturelles entre Suédois et Lettons, que le lecteur peut rapprocher de sa propre culture française. Mankell signe ici un livre inhabituel, allié à un excellent travail de traduction, qui donne la curiosité d'aller davantage à la rencontre des cultures des Etats baltes.

 

Pour moi, le livre de l'année !

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article