L'Amour

Publié le par Didascalie

eros-et-psych--.jpgEn rapport avec le thème de la rencontre littéraire de la semaine prochaine, je tiens à vous faire part d'une histoire, connue de certains, intéressante et donc à diffuser!

Voici donc l'histoire d'Eros et Psyché.Psyché était la plus jeune des trois filles d'un roi et était d'une beauté saisissante, à tel point que les habitants la comparaient à la déesse Vénus. Cela ne manqua pas de rendre folle de jalousie la déesse qui, pour se venger de cette concurrente, intima alors à Cupidon, son fils, de rendre Psyché amoureuse d'un homme mauvais et indigne. 
Suite à un oracle, le père de Psyché l'abandonne alors en pleine nature. Peu après, la jeune femme, déboussolée, s'endort puis se réveille finalement dans un environnement tout autre, un palais magnifique où les serviteurs n'apparaissent pas, un palais qu'elle habite avec son mari. En effet, celui-ci rentre le soir et lui vole sa virginité, puis repart le lendemain. Ainsi passe chaque soir sans que la jeune fille ne puisse jamais voir le visage de son mari ce dernier lui interdisant scrupuleusement de chercher à le voir.
Pourtant, les deux soeurs malhonnètes de Psyché réussirent à la convaincre de l'ignoble aspect du mari et donc de tuer ce monstre qui voudrait du mal à l'enfant qu'elle met au monde.

Un soir, prête à accomplir ce forfait, Psyché se penche vers l'homme qui partage son lit et s'aperçoit alors de sa beauté, car ce n'est autre que Cupidon. Ainsi Psyché ravie, le contemple longtemps mais renverse malheureusement de la bougie sur Cupidon qui se réveille et constate, horrifié, la trahison de sa femme.
Aussi le mari s'enfuit, blessé, Vénus sa mère le punit, et Psyché passa de longues années à le rechercher en vain.
Elle parvient finalement à Vénus. Face aux nombreux obstacles imposés par la déesse, la jeune femme paraît d'une détermination exemplaire et réussit à surmonter toutes les difficultés. Ainsi Cupidon s'enfuit du domaine familial pour retrouver sa femme, qu'il emmène vers l'Olympe pour conclure, devant Jupiter, un véritable mariage et permettre enfin à Psyché d'être une déesse tout en lui accordant l'immortalité. Cupidon et Psychè vécurent alors heureux pour l'Eternité. 
De cette union naquit Volupté, déesse des plaisirs de l'Amour.



eros.jpg

Je voudrais maintenant rendre hommage à mon (ou plutôt devrais-je dire ma) coach sans qui je n'aurais pas toute cette motivation ni même l'ambition de continuer ce projet. Elle se reconnaîtra sûrement dans ce message et voici la chanson qu'elle a écrite sur ce beau sujet, qu'est l'Amour :

 

 

PSYCHE DEESSE DE L’AMOUR        (Symbole=Papillon)
 
C’est une femme d’une étrange beauté
Encore enfant déjà grande prêtresse
Quand elle marche elle paraît voler
Mais son regard est rempli de tristesse
Jusqu’à la nuit tombée                                            
            Quand elle ôte ses voiles
            S’éteignent les étoiles
            Car son amant, son dieu, l’a décidé
            Est-ce par désespoir
            Qu’il repart dans le noir
            Restera-t-il insensible à ce chant
            Qui émeut les passants :        
                                                           Eros, Pourquoi
                                                           Ne veux-tu pas que je te vois
                                                           Eros, C’est Toi
                                                           Mon grand Amour quel que tu sois
Elle aimerait si fort se souvenir
De ce matin où dans les fleurs sauvages
Elle s’était allongée pour dormir
Comme un trésor gardé par les nuages
Qui la voyaient sourire
            Dans son rêve une escorte
            La soulève et l’emporte
            Aux ordres d’Eros, maître du Palais
            L’amoureux surprenant
            Murmurait gentiment
            Psyché, tu vas t’éveiller dans mes bras
            Ne me regarde pas
                                                           Eros, Pourquoi
                                                           Ne veux-tu pas que je te vois
                                                           Eros, C’est Toi
                                                           Mon grand Amour quel que tu sois
Influencée, par ses sœurs qui l’appellent
Et la supplient de voir cette entité,
Elle a pensé qu’une pauvre chandelle
Saurait, mieux que son corps, la renseigner
Eros s’est réveillé
            Pourrait-on sans souffrance
            Apprendre. Est-ce un non sens
            Même un Dieu n’a pu le lui éviter
            Eros l’aime à mourir
            Mais Zeus vient pour lui dire
            Qu’il doit d’abord laisser la place au temps
            Leur meilleur enseignant
 
 
                                                           Eros, Pourquoi
                                                           Ne veux-tu pas que je te vois
                                                           Eros, C’est Toi
                                                           Mon grand Amour quel que tu sois
 
Douleurs, langueurs et missions impossibles
Déserts, enfers, elle a tout affronté
Elle implorait il restait invisible
Comprendrait-elle enfin qu’il demeurait
Fidèle à ses côtés
            Par l’ultime blessure
            S’est déchirée l’armure                                                        
            Qui l’enfermait pour mieux la protéger
            Puis son carcan brisé
            S’étant évaporé
Eros l’embrasse, elle sait deviner
           
En Déesse, elle est changée
                                                                                               
 
                                                            Françoise A-M
 
 
Moralité de ce conte mythologique :
Eros, Dieu Amour, n’a pu demeurer avec Psyché, l’Ame,
Car « L’Amour ne peut vivre sans confiance »
 
Les médisants préfèreront :
Epouses, méfiez-vous de votre belle-mère.
Surtout si elle a l’allure d’APHRODITE (VENUS en latin). Leur jalousie est légendaire.
La preuve!
 
Observation de l’auteur :
On ne peut autopsier un être vivant, fut-ce une relation (ou personne morale), sans le    détruire.




 
Cette chanson est magnifique. Toujours mieux qu'une histoire racontée, car plus brève, plus jolie, plus chantante bien sûr.
Bravo, tout simplement magique!
 
Pour la rencontre littéraire de mercredi prochain, vous pouvez également penser à une chanson qui parle d'amour, bien évidemment!!
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamido 09/12/2007 19:43

Bien que de nombreux ouvrages puissent être cités comme emblématiques de l'Amour, mon choix se porte sur le livre de Pauline REAGE "Histoire d'O".
L'héroïne tombe amoureuse d'un pervers sado-masochiste.Par amour, elle subit ses volontés et finit par lui offir sa vie. Ce livre illustre donc la passion amoureuse et où celle-ci peut conduire.
Dans un autre registre, on peut parler de "En emporte le vent", roman dans lequel Rhett (le héro) pursuit de son amour Scarlett bien qu'il fut éconduit au début du roman.

Didascalie 08/12/2007 12:16

Pour la police de caractère, je comprends toujours pas, c'est vraiment trop petit!! Et vraiment différent de celle utilisée lorsqu'on écrit le commentaire, ce qui est bien dommage.

Mais ne désespérez pas, ça va s'améliorer!
Je tiens à signaler de nouveau que ce blog est tout nouveau et a besoin de vos commentaires pour s'améliorer, patience ce sera bientôt parfait, mais pas encore...

Euh pour la réponse à ta question, il me serait difficile de t'expliquer vraiment cette partie de l'article étant donné que ce n'est pas moi qui l'ai écrit!!

Mais selon moi, autopsier une relation, c'est regarder en détail toutes les composantes d'une relation. Et dans l'idée de Cupidon et Psyché, tout va pour le mieux dans leur relation sauf qu'elle n'a pas le droit de voir son visage. Il y a toujours un hic dans un couple, et si tout le reste va bien, bah il vaut mieux essayer de faire avec plutôt que de mettre en danger le couple pour le rendre encore plus parfait.

C'est mon avis, peut-être n'est ce pas tout à fait ce qu'a voulu dire l'auteur...

Parménide 08/12/2007 10:38

Tu as bien fait de mettre ton commentaire directement.
D'ailleurs depuis tes commentaires ne sont plus alignés à droite !! :-)
Pour ce qui est du mail, ce qui est pas mal c'est de permettre aux gens de t'écrire sans qu'il puisse voir ton adresse !! C'est à dire qu'ils cliquent sur ton nom une page s'affiche et ils écrivent, mais jamais ils ne prenne connaissance de l'adresse !!
Mais manifestement ce n'est pas possible ici !! :-)
Il faut avouer que dans l'ensemble ça ne sert pas à grand chose !! :-)

Pour ce qui est de la taille de la police des commentaires, ce qui est bizarre c'est que lorsqu'on les écrit la police est particulièrement grande comparé à ce que ça rend !! :-)

Pour l'article heureusement qu'à la fin de l'histoire on a un happy end !! :-)

Au fait il ne me semble pas que tu ais répondu à "qu'est-ce que siginifie autopsier une relation ?" :-)

Didascalie 07/12/2007 19:39

Merci beaucoup pour ces critiques un peu directes, mais utiles!
D'abord, la newsletter, elle vous permets d'être au courant de la publication de nouveaux articles.
Quant aux commentaires, j'ignore pourquoi ils s'écrivaient à droite, c'est plutôt bizarre et comme tu l'as fait remarquer, personne ne peut savoir si j'ai répondu ou non à l'article.

Donc, voila, j'écris directement, pour que ce soit comptabilisé et que vous sachiez que j'y ai répondu.
Pour l'adresse mail, moi je la vois, mais vous non.
Si tu veux que tout le monde connaisse ton adresse mail, tu la mets dans la partie "votre nom" et hop c'est fait!

En ce qui concerne l'article même, je suis ravie que l'image te plaise :)
Disons que lui n'a pas confiance puisqu'elle l'a trahi. Mais elle si elle a confiance en lui, seulement elle est curieuse, là est le problème!
Elle s'en veut de l'avoir trahi, mais il n'y aurait vu que du feu si elle n'était pas resté si longtemps à le contempler, puis à renverser de la bougie! Donc elle est traitre, curieuse et maladroite aussi.
Question communication, l'histoire ne le dit pas, mais comme tout couple qui se respecte, il doit effectivement y avoir un souci de ce côté là aussi!! :)

Parménide 07/12/2007 13:06

Petite réflexion d'ensemble sur la forme du blog :
Je trouve intéressant la possibilité qu'offre ce blog de s'abonner à une newsletter. Mais je ne comprend pas en quoi celà consiste exactement. Sans doute qu'à chaque fois qu'un article sort il l'envoi par mail... Mais je ne sais pas si on est prévenu si un article est modifié ou si un commentaire est ajouté !!

Par contre justement au sujet des commentaires c'est dommage que l'on ne puisse pas s'abonner à un fil de discussion, pour être prévenu à chaque fois que quelqu'un nous répond comme c'est possible dans certain forum !! D'ailleurs c'est marrant le forum est bien l'intermédiaire entre le wiki et le blog !! :-)
Et lorsque toi tu nous réponds c'est comme si c'était pas un commentaire !! Il y a marqué un commentaire (le mien) mais en fait il y a ta réponse, et ça on ne peut le savoir que si on clique pour lire le commentaire...
Quel intérêt j'aurais à lire mon propre commentaire ?? :-)
Du coup je ne sais même pas comment j'ai fait pour savoir que tu m'avais répondu !! :-)

Par ailleurs, je ne comprend pas à quoi ça sert de mettre son adresse mail lorsque l'on met un commentaire, puisque personne peut cliquer sur le nom pour envoyer un mail...

Sinon une curiosité, ça fait plusieurs fois que je le remarque, c'est fait exprès que tu alignes tes commentaires sur la droite ? ou c'est une erreur de saisi ?? ou c'est un bug ??
Je pencherais plus pour le bug parce qu'une erreur de saisi qui se réitère c'est plus une erreur de saisi !! :-)
Et je ne vois pas non plus comment on fait si on veut le faire exprès !! :-) Mais c'est peut-être parce que tu n'écris pas tes commentaires depuis la même interface que moi !!

Pour en revenir à l'article, dont, soit dit en passant, j'adore la première illustration, j'avoue que ta réponse m'éclaire pas mal !! :-)
Donc Cupidon et Eros c'est les mêmes ! Alors on est tombé, comme dit mon prof de market, dans le phénoméne Jean-Claude Vandamme !! :-) Lui c'est le franglais, et là c'est le greco-romain... :-)
D'accord, c'est lui qui n'a pas confiance, mais elle non plus, puisqu'elle cherche à voir son visage dans son dos, si j'ose dire !! :-)
On dirait que c'est un couple qui manque sérieusement de communication !! :-)